BOMBARDIER-ALSTOM : L’ACCORD EN VUE D’UN NOUVEAU GEANT FERROVIAIRE EST TOUJOURS SUR LES RAILS

Compétences interculturelles et de leadership – un talent plus essentiel que jamais pour les dirigeants de PME
9 juin 2020

BOMBARDIER-ALSTOM : L’ACCORD EN VUE D’UN NOUVEAU GEANT FERROVIAIRE EST TOUJOURS SUR LES RAILS

La pandémie n’a pas eu raison des ambitions d’Alstom pour acquérir Bombardier Transport. Le protocole d’accord signé le 17 février avec Bombardier Inc. et la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) est toujours d’actualité.

Bombardier a annoncé le 17 février 2020 sa décision stratégique de se concentrer sur l’aviation d’affaires et d’accélérer son désendettement par la vente de son secteur d’activité Transport à Alstom. Le secteur des avions d’affaires (Learjet, Challenger, Global) est le plus rentable de Bombardier.

Avec l’entente signée le 17 février, Alstom renforce sa place de 2ème constructeur mondial du rail (derrière le chinois CRRC et devant Siemens). Bombardier Transport est aujourd’hui en 4ème position.

La Caisse de dépôts et de placements du Québec (CDPQ) détient 32,5% de Bombardier Transport. L’entente prévoit que la CDPQ convertisse son investissement actuel dans Bombardier Transport en actions Alstom et y investisse 70mio d’euros additionnels. Elle va ainsi devenir le premier actionnaire d’Alstom avec environ 18% du capital, devant le français Bouygues.

La transaction est soumise à l’aval de l’autorité de concurrence européenne.

Pour une récente mise à jour, cliquer sur le LIEN.